Économie circulaire : la comprendre en 7 points clés

Publié par Beelse le 28 juillet 2021

Depuis des millénaires, notre environnement est touché par les conséquences de l'activité humaine sur terre. En effet, les premières pollutions sont apparues il y a environ 11.000 ans, avec l'accumulation d'une grande quantité de déchets sur les territoires. Au 19e siècle, ce phénomène a pris de l'ampleur avec l'essor de la chimie et de l'industrie, qui a entrainé une forte accumulation d'éléments toxiques dans l'atmosphère. 

Economie circulaire

Source : https://actu.indre.cci.fr/entreprises/5e-appel-a-projets-economie-circulaire-region-ademe-centre-val-de-loire/

 

À partir de 1950, l'écologie revient au cœur des préoccupations et représente aujourd'hui un défi majeur pour les gouvernements du monde entier. 

En France, le pouvoirs publics prennent des mesures exigeantes pour réduire l'impact écologique du pays, notamment à travers la loi AGEC, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Publiée le 11 février 2020, cette loi vise à changer radicalement les modèles de production et de consommation afin de réduire efficacement les déchets et préserver l’environnement. Elle repose sur 7 grands piliers : L’approvisionnement durable, l’éco-conception, l’écologie industrielle et territoriale, l’économie de la fonctionnalité, la consommation responsable, l'allongement de la durée d’usage et le recyclage. 

Afin de mieux comprendre ces 7 principes fondamentaux et d'adopter une démarche permettant d'évoluer vers un modèle plus éco-responsable, nous vous invitons à lire la suite de cet article !

Approvisionnement durable

L'approvisionnement durable a pour but de limiter l'impact environnemental des modes d'extraction et d'exploitation des ressources, qu'elles soient renouvelables ou non. Ainsi, les matières premières, quelles que soit leur origine ou leur nature, ne devront être exploitées qu'au regard de leur disponibilité et de leur impact sur l'environnement. Ce pilier concerne également les achats des entreprises et collectivités avec une sélection des fournisseurs sur critères environnementaux et un accompagnement de ceux-ci dans l’amélioration de leurs pratiques. Pour appliquer ce premier principe, les acteurs concernés pourront par exemple tenir compte de la capacité de renouvellement des ressources, remettre en état les sites après exploitation et utiliser les matières issues du recyclage dès que c'est possible. 

Éco-conception

L'éco-conception vise à prendre en compte, dès la conception d’un produit ou service, l’ensemble de son cycle de vie, afin d’en limiter les impacts sur l’environnement. Ce principe peut par exemple passer par l’optimisation de la consommation d’énergie, la réduction du gaspillage, le tri rigoureux des déchets ou encore la facilitation du recyclage futur du produit. 

Écologie industrielle et territoriale

Ce concept, aussi appelé symbiose industrielle, définit un mode d’organisation inter-entreprises par des échanges de flux, optimisant l’utilisation des ressources en énergie et en matériaux, ou une mutualisation de besoins. Ces ressources sont variées : énergies, eau, matières, déchets, équipements et expertises. Ce modèle s’inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels, car les déchets d’une entreprise peuvent devenir les ressources d’une autre.

Économie de la fonctionnalité

Aussi connue sous le nom d'économie d'usage, il s'agit d'une forme d’économie collaborative qui privilégie l’utilisation à la possession et vise à vendre des services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes. Le bien appartient au vendeur et le consommateur peut louer et acheter des services liés à cet objet. L'application BlaBlaCar est par exemple basée sur ce concept, car elle permet d'acheter la fonctionnalité de transport et non directement un véhicule.

Consommation responsable

La consommation responsable désigne des actes d’achat qui prennent en compte l'implication sociale et environnementale des consommateurs, tout au long du cycle de vie du produit (production, distribution, utilisation, fin de vie). Cette définition implique une responsabilisation de l'acheteur et des conséquences de sa consommation. La prise en compte des impacts sociaux-environnementaux doit encourager une consommation raisonnée, c'est à dire choisir des biens dont le mode de production impact faiblement l’environnement. 

Allongement de la durée d'usage

Une fois l'achat réalisé, les principes de l’économie circulaire encouragent le consommateur à allonger au maximum la durée d’usage de son produit. Pour cela, on peut compter trois manières d’agir :

-Le Réemploi, c'est à dire la réutilisation du produit par un second consommateur qui l'aura acheté d'occasion par exemple.

-La Réutilisation, qui permet d’utiliser certains déchets dans l’élaboration de nouveaux produits.

-La Réparation, qui vise à remettre les produits défectueux en état de marche au lieu de les jeter. Le but est également d’autonomiser les consommateurs dans le processus de réparation.

Recyclage

Le recyclage se définit comme la réintroduction directe d’un déchet dans le cycle de production dont il est issu, en remplacement total ou partiel d’une matière première neuve. Pour cela les déchets doivent préalablement être triés, dans un premier temps par les particuliers, puis par les centres de tri. Bien que les techniques actuelles de recyclage soient limitées, de nouvelles technologies pour automatiser les tris sont en cours de développement.

 

De nos jours, on peut constater une accélération du dérèglement climatique et une multiplication des catastrophes naturelles qui montrent les limites que notre planète peut atteindre. L’économie circulaire permet de répondre aux défis écologiques actuels, sans totalement remettre en cause notre mode de vie. Pour lutter activement contre le dérèglement climatique, il est nécessaire de changer nos habitudes de production et de consommation avec des gestes simples : recycler, réparer, et concevoir des produits écoresponsables par exemple. L'émergence des nouvelles technologies telles que le cloud manufacturing participe à cette transition et leur intégration permet d'accélérer notre démarche vers un monde plus propre et respectueux de l'environnement.

 
 

 

Articles récents